Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 00:00

Hier après-midi, à la 23e chambre correctionnelle de Paris, le débat  avait un peu allure de choc des générations.  Sur le banc des prévenus,  Allil Gaspier, 25 ans, sweat à capuche et air penaud. En face de lui, un juge grisonnant d’une cinquantaine d’années. Le débat  portait essentiellement sur la personnalité du prévenu : simple consommateur de shit un peu égaré ou dealer de drogues en tout genre en voie d’enrichissement rapide ?

Solennel, le juge rappelle au jeune homme que deux policiers ont déclaré l’avoir vu jeter dans le caniveau un sachet contenant 13 gélules d’amphétamines au moment où ils allaient l’interpeller.  Tête basse, Allil Gaspier répond avec hésitation : « Je persiste, je n’ai pas jeté le sachet. Je n’avais que du cannabis sur moi ». Le juge se met alors à tracer le portrait du jeune homme, « consommateur de cannabis depuis 9 ans et occasionnellement de cocaïne». « Très occasionnellement » minimise l’intéressé. Moue dubitative du juge.  Il se fait plus dubitatif encore quand Allil affirme qu’il avait 610 euros en liquide sur lui parce qu’il s’apprêtait à partir au ski. « Vous travaillez en CDD pour un SMIC et vous partez au ski ? » s’étonne le juge.   

Mais quand l’avocat d’Allil prend la parole, c’est un tableau tout autre qu’il brosse : imposant avec son crâne rasé, son verbe éloquent et ses gestes amples, il prend à témoin les parents et la petite amie de son client. « Le vrai problème dans cette affaire, c’est que ce garçon n’arrive pas à se débarrasser de cette saleté de cannabis. Moi, pour m’endormir, je regarde un film ennuyeux ou je lis du Claudel, lui il fume un joint, c’est peut-être un problème de génération ».  Au premier rang, la famille acquiesce comme un seul homme. Allil n’est plus un coupable mais une victime de sa propre faiblesse, ou d’une certaine « culture jeune ».

Le juge suivra pourtant la réquisition du procureur, le condamnant à 6 mois de prison avec sursis. Un verdict que le jeune homme entend avec un soupir, toujours avec cette même attitude soumise proche de l’inertie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Béatrice Roman-Amat - dans articles d'actu
commenter cet article

commentaires