Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 18:57

anti_bug_fcWikipédia serait-il le nouveau sujet qui fâche ? Faudrait-il réactualiser à cette aune la caricature du début du siècle « ils en ont parlé » de Caran d’Ache, où l’on voit un déjeuner de famille se transformer en bataille rangée à cause de l’affaire Dreyfus ?

Depuis que Libération a consacré un article d’une page à l’enquête que nous (=5 étudiants de l’école de journalisme de Sciences Po) avons réalisé, nous sommes submergés de messages nous reprochant de vouloir détruire ce que les contributeurs de Wikipédia élaborent patiemment, et bénévolement. Ce n’est pas du tout notre propos. Comme la plupart des gens, nous sommes sensibles au caractère utopiste, au sens noble du terme, de Wikipédia, et aux avantages qu’offre l’encyclopédie collaborative : gratuité, adaptabilité à l’actualité, valorisation de connaissances de tout un chacun.

Néanmoins, le fait que les articles de Wikipédia soient extrêmement bien référencés sur Google incite les internautes non-avertis à considérer les contenus offerts comme parfaitement fiables. Et si le copier-coller des collégiens-lycéens-étudiants n’est bien sûr pas une nouveauté, il est plus facile de le pratiquer à partir d’une encyclopédie en ligne que de recopier un article de l’Universalis. D’où une nécessité de sensibiliser les enseignants à un usage critique de ces nouvelles sources.
 
Dire cela est sans doute synonyme d’enfoncer des portes ouvertes, comme on nous le reproche sur certains forums de Wikipédia. Mais tant que la majorité des utilisateurs de Wikipédia reste passive et ne corrige pas les erreurs qu’elle rencontre, la porte est-elle totalement enfoncée ? Par ailleurs, le vandalisme (et nous n’en avons testé la possibilité qu’à toute petite échelle) reste un mur auquel se heurte toute la bonne volonté du monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Béatrice Roman-Amat - dans articles d'actu
commenter cet article

commentaires

Jean-P. 21/12/2007 23:07

La réaction des "responsables" de wikip-média suite à cette étude et plus généralement leur attitude de fuite face à leurs responsabilités d'éditeurs est consternante. Votre étude est tout à fait pertinente et me fait penser au film-documentaire "Une vérité qui dérange".
Pour une wikipédia responsable :
http://wikipedia-responsable.blogspot.com

bp 13/07/2007 16:27

David Monniaux, de Wikimedia France, a gratuitement rédigé une correction, point par point, de votre petite enquête ici :

http://meta.wikimedia.org/wiki/Critiques_papier_%C3%A9tudiants_Sciences-Po

Lorsqu'on prétend donner des leçons de factualité et fiabilité, on devrait ne pas trop s'empresser de communiquer des informations non vérifiées à la presse, n'est-ce pas ? (car c'est bien ce qui vous est reproché, cet empressement médiatique, outre la méthode...)

Ensuite nous aurions préféré que vous constatiez les - incontestables - problèmes de fiabilité sans en introduire (il suffisait par exemple de consulter l'historique d'articles erronés pour voir quand les erreurs et vandalismes sont introduits et le temps avant éventuelle correction). Vous voulez sensibiliser les enseignants et élèves qui "recopient" une source non fiable (pour moi "recopier" est déja un problème en soi pour un élève, que la source soit fiable ou pas), nous voulons sensibiliser les contributeurs au respect de l'intégrité de Wikipédia, les responsabiliser en somme (Wikipédia est un bien public). Nous nous battons chaque jour avec des centaines (sans exagérer !) de vandales, et nous ne souhaitions vraiment pas que cette pratique soit banalisée, ou cautionnée - fut-ce au motif de "recherche" - par un enseignant du supérieur ou des médias grands publics. Vous comprenez ?