Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 18:26

pollution.jpg

Une fois n’est pas coutume, je parlerai à la première personne du singulier sur ce blog. Ce matin, j’arrive à Sciences Po, insouciante et préoccupée seulement par la récupération de ma place de gala au Bureau des Elèves. Après avoir poliment décliné l’offre d’une étudiante qui vendait un journal marxiste à l’entrée et résisté à la tentation représentée par les stands chargés de muffins tenus par une association de micro crédit, je me laisse aborder par une étudiante qui tenait un stand pour l’association écocampus. Une association qui souhaite donner l’opportunité aux étudiants de compenser leurs émissions de gaz à effets de serre par une contribution financière symbolique ou plus conséquente.

En deux temps trois mouvements, me voilà à taper sur un clavier d’ordinateur les derniers trajets en avion que j’ai réalisés. Rouge de confusion, moi qui trie mes déchets et éteints toujours les lampes sur mon passage, je dois avouer que je suis partie, dans le cadre de Sciences Po, d’abord en Inde puis en Australie. Sur l’écran, les milliers de kilomètres s’additionnent, et le total de 11 tonnes de C02 émises apparaît…Pour compenser ces déplacements en achetant des droits à polluer, qui ne seraient donc pas acquis par des Etats sur le marché mondial, je devrais débourser 165 euros…

Les deux euros que ma bourse d’étudiante laisse à l’association sont loin de me donner bonne conscience. D’autant mois que je sais qu’un aller simple Paris-New York en avion représente à lui seul le droit à polluer annuel d’un individu, pour une population mondiale de 6,5 milliards d’habitants, si l’on souhaite maintenir les émissions de gaz à effets de serre à leur niveau actuel. 

Dès lors, être un citoyen du monde responsable  implique-t-il de renoncer à sa curiosité, à sa soif de voyages, pour préserver l’environnement ? Une question que nous hésitons tous à nous poser…Au moins, je ne ferai pas la politique de l’autruche cet été, car je n’ai pas de vacances en perspective !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Béatrice Roman-Amat - dans articles d'actu
commenter cet article

commentaires

Babooszchka 03/06/2007 20:21

Bah voui chui d'accord,

En même temps, tu vois, un voyage en avion tous les six mois, c'est peut être moins dramatique que tous ces cons qui prennent la voiture tous les jours alors qu'ils n'en ont pas forcement besoin (a paris le metro marche bien)

Pierre 26/05/2007 14:04

D'un autre côté, aller en train ou en bateau à voile en Australie aurait quand même pris beaucoup plus de temps...