Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 10:40

ma--ons.jpgSecrets, les francs-maçons ? Pensez donc ! A l’occasion de la nuit des musées, la Grande Loge de France ouvrait toutes grandes ses portes[1] aux visiteurs curieux de découvrir la franc-maçonnerie par un autre biais que la une des hebdomadaires pendant les mois d’été.

D’abord juste intrigués, puis de plus en plus médusés et frappés par le passe-droit dont ils se sentaient les bénéficiaires,  les visiteurs étaient introduits dans la bibliothèque de la loge, puis dans un premier temple, puis dans un second plus solennel encore. La bibliothèque renferme 15 000 volumes consacrés à la franc-maçonnerie, à l’occultisme ou aux grandes religions monothéistes. A ce stade de la visite, seuls les chasubles bleus brodés des guides  et leur maîtrise de la hiérarchie maçonnique (entre experts, ouvreurs, vénérable maître, apprentis etc) introduisaient une distance entre francs-maçons et visiteurs.

C’est dans les temples que cette distance s’est creusée. La pièce est peinte de bleue et de rouge ; « connais-toi toi-même », proclame un mur. Le long des parois, près du plafond, court une corde nouée à intervalles réguliers, symbolisant une chaîne d’union. Au-dessus d’une sorte d’autel, un œil peint fixe l’assistance, enserré dans un triangle. Au pied de l’hôtel, une pierre de taille brute.

La grande loge de France fonctionne sur le principe du « respect de la liberté de penser de chacun, sans jamais aborder les questions religieuses et politiques tout en orientant ses axes de recherches sur le symbolisme ésotérique et la quête mystique ». De quoi peuvent donc débattre les membres de la loge lorsqu’ils se retrouvent deux fois par mois dans ces temples, si politique et religion sont tabou ? « La symbolique de la pierre taillée peut être un sujet de discussion, explique le représentant de l’obédience qui guide la visite. On se demande par exemple si tout homme est un pierre brute qui doit être taillée ». Pas de discussion sur la laïcité ou le mariage homosexuel, donc, mais un approfondissement toujours plus grands des symboles maçonniques.

«Un chauffeur de taxi peut faire partie de la même loge qu’un préfet », insiste le guide.  Chaque apprenti doit passer par une phase d’initiation de deux ans en moyenne puis a la possibilité de gravir un à un les 33 échelons de la loge.  On n'en saura en revanche pas beaucoup plus sur les rituels d’initiation, car ils sont « irracontables » et relèvent de l’expérience de chacun. Cependant, tout homme est libre de présenter une candidature spontanée à la Grande Loge de France, accompagnée d’un CV. Il sera ensuite reçu dans le temple les yeux bandés, pour expliquer ses motivations.

Au cours de la visite, les questions fusent : Pourquoi pas de mixité dans la loge ? Quelle place joue la croyance en un principe créateur ? Et le chiffre 3 ? Pourquoi le secret est-il encore si important en  franc-maçonnerie alors que les persécutions ont disparu ? Quelle est l’influence politique de la loge ? Peut-on révéler l’appartenance de quelqu’un à la franc-maçonnerie ? Les réponses sont claires mais toujours soucieuses du politiquement correct. Au bout de près de deux heures de visite, on se retrouve sur le trottoir du boulevard des Batignolles, entre vertige et fascination devant  cet univers où ritualisation extrême cohabite avec valeurs humanistes de liberté et de solidarité. 

 

[1] 8 rue de Puteaux, Paris 17

Partager cet article

Repost 0
Published by Béatrice Roman-Amat - dans articles d'actu
commenter cet article

commentaires

Jihel El 27/12/2011 11:18

Ah , ma Chère Amie, ce n'est pas de la guerre dont parlait L.F. Celine, mais bien de l'amour. C'est dans Le voyage au bout de la nuit". Terrible phrase...
Ceci étant, il n'est infiniment pas interdit d'aller au-delà du caniche...enfin, on fait ce qu'on peut...
( j'ai mis plein de ... pour me la péter Celine...).

Pierre 26/05/2007 14:03

Est ce que ce genre d'initiatives va contribuer à dissuader l'Express, le Nouvel Obs et le Point de nous sortir chaque année "Les Secrets des Francs Maçons"?

Pas sûr...