Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 15:49

29 Mars 2007.

court-supreme.jpg

Mini révolution au pays de Ganesh : la Cour Suprême a renvoyé au placard un projet gouvernemental de réservation de places pour les étudiants issus des castes inférieures dans les universités  prestigieuses du pays, notamment de médecine et d'ingénierie. Ce quota de places réservées devait commençait à s’appliquer dès la prochaine rentrée universitaire, dans quelques semaines.

Problème soulevé par la cour : ce programme se fondait sur les données du recensement de…1931, le dernier à avoir pris en compte les castes. Il faut rappeler que le système des castes a été officiellement aboli par la constitution indienne adoptée en 1949.

Tout le problème de la discrimination positive indienne réside donc dans la question  « comment réparer les discriminations dont sont encore victimes les Intouchables et les basses castes sans perpétuer un découpage de la société officiellement désuet ?»…

Autre problème de taille, autant les Intouchables et les populations tribales, déjà bénéficiaires de quotas (22,5% des places dans les écoles publiques), restent dans leur grande majorité extrêmement défavorisés, autant la catégorie des « basses castes » est hétérogène.

En outre, la division sociale par castes ne concerne que les Hindouistes (environ 82% de la population) et pas les minorités religieuses (Musulmans, Chrétiens, Jains, Sikhs…).

Le casse-tête indien en terme de discrimination positive n’est donc pas prêt de prendre fin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Béatrice Roman-Amat - dans articles d'actu
commenter cet article

commentaires